Accueil / Mot du l’auteur

La formation touristique, comme toute autre formation professionnelle, doit obéir à des critères, à des objectifs globaux, intermédiaires et spécifiques. Lesquels objectifs seront déterminés selon les besoins du pays, en personnel qualifié, par spécialité ( le quantitatif et le qualitatif), donc doit permettre la création de la richesse, d’où le développement des l’économies durables au niveau : local, régional, national… La formation touristique est la transmission d’un ensemble de compétences nécessaires à l’exercice de cette activité. Ces compétences sont transversales et transmises selon un standard international, car ce métier est universel. Et étant donné que le service du tourisme et de l’hôtellerie est destiné à une clientèle cosmopolite, et qu’il est lié à une grande mouvance, suite au développement croissant des technologies et changement du mode de vie des citoyens au nouveau mondial, la formation doit aussi dispenser des notions de civilisations, de cultures, d’art et surtout favoriser la communication.

Développer la formation et enrichir le capital intellectuel de l’autre doit être un souci permanent. La réussite d’une entreprise ne s’invente pas ; elle se construit à partir d’une attention permanente à la réussite de chaque acteur de production. Quatre conditions doivent être remplies pour permettre aux individus de réussir.

1- Le Savoir intellectuel est indispensable. Il dépend directement du niveau de connaissances acquises dans une formation ou un métier. Cette compétence passe le plus souvent par l’obtention d’un diplôme. Une bonne culture générale permet de comprendre et de s’adapter à chaque situation.

2- ce sont surtout les formations qualifiantes et pratiques qui sont le plus utiles. Le savoir-faire technique (appelé aussi connaissances opérationnelles) est tout aussi important que la culture générale. C’est ce que l’on appelle l’expérience acquise. La plupart des formations se font maintenant en alternance (des cours et des stages pratiques).C’est une formule acceptable quand elle est bien faite.

3- Il est nécessaire que les formateurs et les managers aient un savoir faire spécialisé de haut niveau. Pour cela ils doivent eux aussi se remettre à niveau en permanence sur leurs contenus comme sur leurs méthodes. Certains. Si on ne réactualise pas sa formation, on est vite dépassés. Une haute qualification permet de maîtriser les métiers sous leurs différents aspects et de tirer les autres vers le haut.

4- la créativité est le niveau de matière grise le plus riche. Les enseignants ou les managers les plus créatifs sont motivés pour ceux qui apprennent .Ceux qui donnent des cours classiques démotivent. Dans une institution publique ou privée on reconnaît l’inefficacité aux volumes de paperasse. Plus il y a de paperasse et de complications administratives et plus on bloque les initiatives : on appelle cela des usines à gaz ! Au Canada par exemple, il faut 48 heures pour créer une entreprise. Dans un milieu concurrentiel et de compétitivité, la plus forte valeur ajoutée à l’entreprise est la capacité de réagir vite avec imagination
3- Il est nécessaire que les formateurs et les managers aient un savoir faire spécialisé de haut niveau. Pour cela ils doivent eux aussi se remettre à niveau en permanence sur leurs contenus comme sur leurs méthodes. Certains. Si on ne réactualise pas sa formation, on est vite dépassés. Une haute qualification permet de maîtriser les métiers sous leurs différents aspects et de tirer les autres vers le haut.

4- la créativité est le niveau de matière grise le plus riche. Les enseignants ou les managers les plus créatifs sont motivés pour ceux qui apprennent .Ceux qui donnent des cours classiques démotivent. Dans une institution publique ou privée on reconnaît l’inefficacité aux volumes de paperasse. Plus il y a de paperasse et de complications administratives et plus on bloque les initiatives : on appelle cela des usines à gaz ! Au Canada par exemple, il faut 48 heures pour créer une entreprise. Dans un milieu concurrentiel et de compétitivité, la plus forte valeur ajoutée à l’entreprise est la capacité de réagir vite avec imagination.